REHARMONISATION ENERGETIQUE & BIEN-ETRE TECHNIQUE DE ANNE DUCASSE(T.M.B.E.A.D®)
REHARMONISATION ENERGETIQUE & BIEN-ETRETECHNIQUE DE ANNE DUCASSE(T.M.B.E.A.D®)

Pourquoi la T.M.B.E.A.D® joue-t-elle un rôle majeur chez les sportifs amateurs et professionnels ?

 

Si l’activité physique et sportive régulière et modérée, pratiquée avec plaisir dans le respect de ses limites physiques et de son état de forme du moment, a des bienfaits indéniables sur la santé et l’entretien du terrain individuel global, il en est tout autrement de la pratique intensive ou excessive d’un sport.

 

METABOLISME PHYSIOLOGIQUE ET ENERGETIQUE DU SPORT.

 

D’un point de vue occidental, les réactions chimiques du métabolisme de l’effort que la répétition des entrainements vise à améliorer pour augmenter les performances du sportif, ont été largement étudiées dans les laboratoires du sport. Citons les deux exemples les plus connus : l’oxygénation des cellules par l’accélération de la ventilation pulmonaire : elle produit une hyper-oxydation et la fabrication de radicaux libres qui accélèrent le vieillissement cellulaire ; la dégradation du glucose, carburant musculaire, aboutit à la formation d’acide lactique, acidifiant et consommateur de minéraux sous forme de bases. En cas d’activité physique intense ou excessive, ces réactions chimiques physiologiques sont accrues et les composés chimiques (radicaux libres, acides lactiques, et d’autres encore) envahissent les liquides extra-cellulaires dans lesquels baignent les cellules.

Selon la Tradition Médicale Chinoise, si le sportif a des muscles saillants et bien développés, de l’habileté gestuelle dans sa discipline, de la force et de l’endurance, il ne possède en réalité qu’une apparence de bonne santé. Cela tient à la physiologie énergétique de l’effort physique intense et répété. Dans les conditions normales, c’est  le Qi circulant dans le système énergétique qui alimente les Viscères dont l’énergie nourrit ensuite les structures corporelles responsables du mouvement et de l’effort (muscles, cœur, les poumons,…).

Or la pratique intense et la répétition fréquente des gestes sportifs tend à ralentir et bloquer le flux du Qi et du Sang au niveau des articulations mobilisées, et à fatiguer l’énergie des Organes qui gouvernent l’effort physique. Ce sont :

le Foie qui gouverne les muscles (leur contractilité), les tendons, les ligaments, les circulations (Energie, Sang, Liquides Organiques), et gère les réactions de stress (physique, énergétique et psycho-émotionnel),

la Rate qui gouverne le volume des muscles et les tissus conjonctifs, produit l’énergie vitale quotidienne et gère la production des Liquides Organiques à partir de des aliments et des boissons ingérés,

le Rein qui donne son énergie au système nerveux central et périphérique (commande des muscles, exécution des gestes sportifs, concentration, vigilance,…), gouverne les glandes surrénales sécrétrices d’adrénaline (hormone du stress de courte durée) et de corticoïdes, les mouvements des Liquides Organiques (les sudations répétées et abondantes, la pratique du sport en pleine Chaleur, les efforts au bout de soi-même malgré un grand état de fatigue, abaissent l’énergie du Rein détenteur de la longévité et régulateur de l’activité du Cœur (physique et énergétique),

le Cœur, qui gouverne l’activité cardio-vasculaire, le Sang et reçoit les informations énergétiques des autres Organes,

le Poumon, Maître de l’énergie, chargé de la fonction respiratoire, mais aussi au plan énergétique de la gestion des mouvements liquidiens, de la transpiration (avec le Rein), et de la distribution de l’énergie vitale dans le système des méridiens.

En réalisant la synthèse des connaissances anatomiques et physiologiques occidentales et celles issues de la Tradition Médicale Chinoise, la pratique intensive du sport, au niveau amateur ou professionnel, prend une toute autre dimension par la surconsommation d’énergie et par la fatigue énergétique des Viscères qu’elle entraîne.

 

UTILITE DES SOINS DE LA T.M.B.E.A.D® CHEZ LE SPORTIF.

Par l’ensemble de ses effets, la T.M.B.E.A.D® apporte au sportif amateur ou professionnel, un accompagnement thérapeutique préventif et curatif tout au long de sa saison.

1.  Son effet préventif.                                                              

Il  se manifeste tout au long de l’année, grâce aux vertus de la technique. La T.M.B.E.A.D® :

·  produit un drainage des liquides extra-cellulaires à chaque séance de soins qui facilite la désacidification et l’élimination des radicaux libres;

· permet une bonne récupération et l’entretien régulier de la santé des tissus musculaires, aponévrotiques et tendineux ;

· régule la circulation du Qi et du Sang dans les muscles et les articulations sollicités par le geste sportif.

[ Ces trois effets combinés empêchent  la survenue de symptômes douloureux et inflammatoires (tendinites, contractures, …). Ainsi,la T.M.B.E.A.D® réduit considérablement le risque d’accident et de blessures par fatigue physique, énergétique et psychique, liée à la surcharge d’efforts à l’entrainement ou bien à l’accumulation de compétitions sans récupération suffisante.]

·  assure la régulation des fonctions énergétiques viscéralesqui gouvernent l’effort physique (Foie, Rein, Cœur, Rate, Poumon) et la récupération, en période d’entrainement ou de compétition.  Cet effet régulateur entretient et renforce le terrain individuel du sportif et assure le bon équilibre de son activité mentale et émotionnelle (gestion du stress, préparation aux compétitions,...). Sont évités la fatigue, les baisses immunitaires (fragilité des voies ORL et respiratoires, troubles digestifs,…), les troubles psycho-émotionnels (stress, anxiété, pression psychique, découragement, baisse de motivation, baisse de la volonté, ...). 

Pour toutes ces raisons, des soins réguliers de T.M.B.E.A.D® empêchent les baisses de performances et favorisent la survenue du « pic de forme » dans le programme annuel d’entrainement.

           2. Son effet curatif.

Il soutient et dynamise les traitements établis par la médecine du sport et la rééducation fonctionnelle. En réduisant la durée des soins, la T.M.B.E.A.D® favorise une récupération rapide:

en cas de blessure de type traumatique (contusions, entorse, élongation, claquage, rupture de ligaments, rupture de tendons, fracture, …) liée par exemple à un accident, à un choc ou à une chute: la T.M.B.E.A.D® favorise la cicatrisation, la réparation des tissus, et leur rétablissement. Ce qui réduit considérablement la durée de la rééducation fonctionnelle, et permet au sportif un retour rapide à l’entraînement ;

en cas d’affections inflammatoires non traumatiques, telles que des douleurs (musculaires, articulaires ou tendineuses) et des névralgies, apparues lors de l’entraînement ou en compétition, liées à un effort ponctuel trop important, à un entraînement trop intense, à un manque de récupération, à une exposition à des intempéries ou à un excès de chaleur: la T.M.B.E.A.D® permet une élimination progressive de l'inflammation par ses effets métaboliques (drainage des tissus en souffrance et du terrain individuel, élimination des déchets chimiques liés au métabolisme de l’effort), et par ses effets correcteurs et régulateurs sur la santé des tissus corporels (élimination des blocages tissulaires d’origine biomécanique et/ou énergétique - épuisement de l'énergie vitale, atteinte par l’énergie des agents climatiques/eau, froid, humidité, vent, chaleur-,…).

 

 

Comment me joindre

JE VOUS ACCUEILLE
39 RUE DE LA CROIX D'ARGENT

2111O COLLONGES-LES- PREMIERES

Téléphone : +33 771240386

Actualités

Je ne suis plus intervenante à la Maison du Bien-Etre de Talant, car celle-ci vient de fermer définitivement .

J'ai donc choisi un autre chemin: en attendant de vous le faire partager, je suis dans l'obligation de cesser temporairement mon activité cet été. Après déménagement et travaux, je pourrai vous accueillir à partir du 07 SEPTEMBRE 2016, à ma nouvelle adresse, située à proximité de GENLIS (21110): 39 RUE DE LA CROIX D'ARGENT  à COLLONGES-LES-PREMIERES

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Anne Ducasse, juin 2016